Relations d’aide

Texte à venir
mardi 6 juillet 2004
par  Roger Nifle
popularité : 2%

La relation d’aide comme la relation de service porte sur le rapport de l’autre aux contextes et problèmes auxquels il se trouve confronté. Elle vise une plus grande autonomie, une plus grande maîtrise de la part de celui qui est à aider et réclame pour celui qui aide et accompagne une certaine maîtrise de ces mêmes problématiques. Ce ne sont pas les techniques qui y pourvoient et une grande exigence personnelle est alors indispensable. L’anthropologie de l’Humanisme Méthodologique vient à point pour la compréhension des phénomènes humains et des processus de changement, d’évolution et d’intervention.


Commentaires  forum ferme

Logo de Roger Nifle
jeudi 22 juillet 2010 à 15h22 - par  Roger Nifle

Merci pour votre commentaire. Carl Rogers a été en effet une de mes sources d’inspiration il y a une bonne trentaine d’année. Concernant la relation d’aide le site ne rend pas bien compte de mes travaux dans ce domaine. Il est vrai que je me suis beaucoup soucié d’en transposer les principes à l’échelle de communautés même très grandes au travers de méthodes qui manquent en général à cette échelle ( voir notamment "pour une sociologie des profondeurs" http://journal.coherences.com/article332.html ). Le paradigme communautaire avec la notion d’empowerment en exprime les plus récentes perspectives. Il intègre aussi le fait qu’il n’y a ni développement personnel ni accomplissement sans qu’il se joue et s’exprime dans une ou plutôt des communautés humaines et selon le niveau d’évolution engagé.

A votre disposition et peut être un jour à Bruxelles.

Logo de Georges Van Simpsen
jeudi 22 juillet 2010 à 10h37 - par  Georges Van Simpsen

Bonjour,

Tout d’abord,félicitations pour ce site extrèmement intéressant que j’ai transmis à mon réseau.

Je vous recommande de lire les ouvrages de Carl Rogers et notamment " le développement de la personne" chez Dunod où Rogers développe ses concepts de "considération positive inconditionnelle" et "seul le client sait ce qui est bon pour lui".

Cordialement, GVS.

Logo de Roger Nifle
lundi 29 novembre 2004 à 22h53 - par  Roger Nifle

Cela rejoint la notion de service voir l’analyse Le Sens du service

Logo de alain
mardi 23 novembre 2004 à 22h05 - par  alain

toute intervention, quel qu’elle soit est une relation d’aide dés lors qu’elle permet à l’autre d’aller mieux. il nous faut donc permettre dans cette relation que les deux partis soient des professionnels,car un aidé doit comprendre l’aidant.. pour pouvoir l’aider.

cela rejoint l’idée que la dimension ethique que vous abordez comme le coeur de la relation d’aide doit être partagée à tous les niveaux ou strats dessiné par notre société.

Par ailleurs une relation d’aide non authentique me semble plus être de l’ordre du ’marketting’ d’aide(maladroitement posé car je ne trouve pas pour le moment le juste mot).

je ne pose pas la valeur sur le principe de l’aide mais plus sur l’objet à atteindre.

l’aide est un moyen qui reste à définir par la valeur de la relation.

Logo de Roger Nifle
samedi 23 octobre 2004 à 22h58 - par  Roger Nifle

Volontiers. Le site n’est pas très riche sur ce chapitre sur lequel j’ai beaucoup travaillé cependant. Dans quel domaine travaillez-vous ?

Logo de Suède Christian
samedi 23 octobre 2004 à 22h07 - par  Suède Christian

La relation d’aide ne peut se réduire à une technique parceque se conjuguent là :le savoir, le savoir faire, le savoir être.La dimmension éthique est au coeur de la relation d’aide authentique dés lors que cette relation est le mode d’intervention professionnelle spécifique à certains secteurs comme le travail social.j’aimerai échanger sur ce thème !

Navigation

Articles de la rubrique

  • Relations d’aide