Les institutions à caractère social

La maitrise de leur Sens, problème de direction
mercredi 4 août 2004
par  Roger Nifle
popularité : 4%

Les institutions à caractère social ou médico-social sont souvent elles-mêmes le symptôme des maux qu’elles sont destinées à soulager sinon guérir. Maux individuels, maux de société c’est bien d’une certaine maîtrise qu’elles sont sensées faire preuve. Lorsquelle est défaillante alors l’institution est malade ainsi que toutes ses parties prennantes. Elles sont malheureusement le refuge de professionnels mal préparés à ces problématiques et de dirigeants mal à l’aise pour diriger.

L’Humanisme Méthodologique est d’abord une anthropologie qui rend compte à la fois des problématiques inhérentes à la nature humaine et des modes sociaux selon lesquels se jouent ces problématiques.

Toute entreprise, toute organisation est un phénomène humain. Leur projet, leur fonctionnement socio-technique sont des traductions de ce qui dans la nature humaine s’y trouve investi.

On peut montrer ainsi que toute entreprise, toute institution est vouée à la résolution d’une problématique humaine singulière.

De ce fait, en ce qui concerne les institutions à caractère social en particulier, la problématique humaine dont elles font leur objet, est la problématique même de l’Institution.

Il y a ainsi coïncidence au niveau de la nature humaine entre les personnes en difficulté et les personnes aidantes elles-mêmes rassemblées autour du projet institutionnel.

Ne faut-il pas en effet rejoindre au coeur de son humanité la personne à aider pour justement lui prodiguer les soins qu’elle réclame ? Mais ne faut-il pas pour cela y aller de sa propre humanité d’aidant, là où l’on sait que la difficulté peut être résolue ou au moins amoindrie.

C’est l’investissement collectif de cette part d’humanité qui constitue l’institution.Il y a donc aussi une cohérence entre les problèmes à traiter et les moyens institutionnels à mettre en oeuvre :

- Organisation, compétence des équipes, méthodes, gestion, projets, relations d’aides, etc...

Cette cohérence peut être multiple. En effet, si un même problème peut être traité dans plusieurs sens, alors l’institution peut être orientée ou dirigée dans plusieurs sens.

Il n’est pas souhaitable qu’une action, une entreprise aille dans tous les sens sinon elle disperse ses énergies et ne construit rien de bon. En plus elle n’aide pas ceux qu’elle doit aider à se repérer, à trouver un sens à leur démarche.

Il est donc important qu’une institution à caractère social trouve un consensus autour d’un même Sens dans lequel comprendre et traiter la problématique humaine à laquelle est est vouée.

Reste à choisir ce Sens. C’est le rôle d’un dirigeant d’aider à donner le Sens. Pour cela encore faut-il que soient discernés les différents Sens de la problématique en question. L’Humanisme Méthodologique montre que c’est bien au niveau du Sens que se nouent les problématiques humaines dont les signes visibles : physiques, mentaux, affectifs ne sont que les symptômes.

Autant le problème résulte d’un engagement dans un mauvais Sens (alcoolisme, exclusion, pathologies, etc...), autant la résolution consiste à rétablir un bon Sens, un autre Sens, qui libère du problème. Dans toute problématique humaine il y a lieu de trouver ce bon Sens autour duquel construire une stratégie d’aide et sur la base duquel établir une cohérence institutionnelle. L’Humanisme Méthodologique offre une méthodologie et des outils pour cela :

- Elucidation de problématique
- Stratégies d’aides
- Audit institutionnel
- Organisation, compétences et stratégies institutionnelles
- Etc...

La vocation de l’institution à caractère social est d’être aux prises avec une problématique humaine, subie par des personnes, pour les aider à cheminer dans un autre Sens par le biais de pratiques appropriées. C’est cet "autre Sens" qui est le sens de la Vocation de l’institution et qu’elle a à maîtriser.

Il est notable par ailleurs que lorsque cette maîtrise n’est pas faite alors l’institution est dominée par la problématique et en devient à son tour le symptôme. Elle doit à son tour être aidée.Il n’y a pas d’aide s’il n’y a pas rencontre entre l’aidé et l’aidant au niveau de la profondeur de la problématique humaine en jeu. Il n’y a pas de maîtrise institutionnelle s’il n’y a pas une élucidation en profondeur de cette problématique traduite ensuite en stratégies pertinentes et cohérentes.

L’Humanisme Méthodologique offre pour la première fois le moyen théorique et pratique de relier les différents niveaux et d’harmoniser le fonctionnement de l’institution avec le projet d’aide fondé dans une maîtrise de la problématique.

Cela est rendu possible par le dépassement des explications et des modalités pratiques pour atteindre le Sens qui est la clé de la compréhension et de l’action pratique et dont le lieu est celui même de la problématique : Au coeur de l’homme et au coeur de l’institution.
Janvier 1991


Commentaires  forum ferme

Navigation