Le Sens mode d’emploi

Le Sens en questions
jeudi 5 août 2004
par  Roger Nifle
popularité : 4%

Le Sens est la nouvelle clé de l’âge du Sens. Mais quelles portes ouvre-t-elle ? Des portes qui n’étaient pas toujours visibles à l’âge des représentations ou que l’on n’imaginait pas ouvrir.

INTRODUCTION : LA CRISE DU SENS

- On assiste depuis quelques années à la montée de la question du Sens, nombreux auteurs.

- La question est essentielle par les domaines où elle est posée : l’existence personnelle, la vie en société, le rôle des dirigeants et ceux où elle se pose, la justice, la santé, la science, l’éducation, etc...

- La définition du Sens reste étrangement faible et source de confusion. Un ou plusieurs Sens, Sens premier ou Sens produit, émergence du sens ou de la conscience du Sens.

- Une lecture de la crise : La fin d’une époque, celle des représentations dominées par la Raison. Le début d’une nouvelle, l’âge du Sens.

- Eléments d’une théorie anthropologique de l’évolution, les âges et les seuils de mutation. Le seuil de maturescence

- Les troubles d’une mutation : Crispations conservatrices, fuites en avant et régressions.

- Et maintenant... Se préparer à des temps nouveaux, l’ère du Virtuel (de VIR - homme). Assumer les questions de Sens.

1° PARTIE - LE FONDAMENTAL : QU’EST CE QUE LE SENS

A - QUESTIONS PREMIERES

1) Les trois modes : Signification, orientation, processus
Le Sens principe unifiant, un nouveau concept.

2) Le Sens est-il dans les choses ?
Le Sens est donné par l’homme.

3) Le Sens est-il un produit ?
Il est déjà là lorsqu’on le découvre

4) Y a-t-il un seul ou deux Sens
La liberté humaine suppose une multiplicité de Sens humains.

B - UNE THEORIE COHERENTE :
LA THEORIE DES COHERENCES HUMAINES

1) La réalité "réalise" le Sens dans l’expérience humaine.

2) La réalité "révèle" le Sens humain.

3) Le réel est Sens partagés, en ConSensus.

4) L’homme est un être de Sens, être de liberté, être de devenir, être de connaissance.

C - SENS ET REALITES, LA RELATION DE TRANSCENDANCE AU COEUR DE L’HOMME

1) Le Sens principe d’humanité

2) Activation et actualisation du Sens et du Consensus.

3) La dialectique Sens / Réalités : exemples.

- l’esprit et la lettre
- l’humanité et le monde
- les Instances et les individus
- les problématiques et les problèmes humains
- les consensus et les communautés humaines
- Sens et cohérences
- Sens et connaissance
- Sens et Raison.

D - LA REALISATION DU SENS

1) Structure ternaire de l’expérience du Sens : Le cohérenciel.

2) Dimensions et composantes de la réalité, réalisations révélatrices du Sens.

3) Temps et espaces.

E - LES PROBLEMES DE SENS

1) La question du bien ou celle du "bon" Sens
Le bien de l’homme, critère du bon Sens

2) Les problématiques humaines : Enjeux et réalisations personnelles et collectives.

3) Les chemins du Sens

- La voie de l’évolution humaine
- La voie de la génération des choses.

2° PARTIE : L’ESSENTIEL - POURQUOI SE PREOCCUPER DU SENS ?

A- LE PLAN PERSONNEL

1) Connaître et comprendre - Le discernement des Sens

2) S’orienter - Vocation et accomplissement, les étapes.

3) La conduite de ses affaires - Autorité, responsabilité, maîtrise de soi, engagement, créativité...

Les rôles : Parent, professionnel, dirigeant, éducateur, responsable...

B - LE PLAN COLLECTIF

1) Les communautés humaines - Le lien social, la culture - racines et formes, la vocation commune, les âges de la cité.

2) Le politique - Rôles, espaces, la démocratie.

3) Les entreprises - Diriger, le principe de concourance.

C - LE PLAN DES ACTIVITES HUMAINES

Les entreprises : Qualité, marketing, commerce, management, communication, relations humaines, entreprises virtuelles...

La cité  : Urbanisme, le projet communal, le développement, la vocation.

La santé : La question hospitalière, le soin, la médecine et ses moyens.

La science  : Les paradigmes, la création scientifique, la recherche.

La philosophie  : Pensée et réflexion.

L’éducation : La conduite de la personne sociale.

La spiritualité  : Sens et esprit, les défaillances de Sens, spiritualité et religion. Y-a-t-il un Sens commun aux religions ?

Le cas de l’économie  : Le Sens du concept, l’appropriation de l’économie, la résolution des problèmes économiques.

D - LA MUTATION ET APRES ?

1) L’âge du Sens : Age de l’esprit, âge des communautés engagées, civilisation de l’entreprise, l’esprit de concourance.

2) L’ère du virtuel : Un renversement post-copernicien, l’homme debout, le monde de l’homme, la mondialisation. Les vertus du virtuel, les conséquences émergentes.

3) La méthode :

- Discerner,
- Décider,
- Développer

3) PARTIE : UNE NOUVELLE CLE.
L’INGENIERIE DU SENS ET SES OUTILS

A - LE DISCERNEMENT DES SENS

1) Attitude de vigilance

Des questions à se poser, les vecteurs de Sens.

2) Les cartes de Sens

- Les positions de vie et leur cohérence

- Les trois cartes générales :

1) Le Sens des modes de pensée et de connaissance.
Valeurs et principes logiques.

2) Le Sens des relations et des situations.
Processus et principes dynamiques.

3) Le Sens des intentions et des actions.
Mobiles et principes opératoires.

- Les cartes d’intérêt général

ex. la qualité, attitudes qualifiantes, - l’éducation
Liste des cartes.

- Les cartes culturelles

ex. l’Europe, le Japon,
Liste des cartes.

- Les cartes particulières

3) Les moyens de repérage

- homologie, élucidation,

- L’analyse figurative

- Repères du Sens.

4) La recherche fondamentale

- du problème à la problématique humaine

- l’analyse des cohérences.

B - LA DECISION DU SENS

1) Le décidable et l’indécidable

2) La centration et le contexte

3) Les aides à la décision de Sens

4) Les conséquences de la décision

5) Problématique du changement de Sens

6) Liberté et autorité.

C - LE DEVELOPPEMENT DU SENS EN ACTION

1) La stratégie d’activation du Sens.

2) La pertinence : Originalité et singularité des solutions.

3) La cohérence : Rationalité et complétude des solutions.

4) La performance : Efficacité et qualité des solutions.

5) La créativité générative.

D - LA METHODOLOGIE DES CHAMPS DE COHERENCES MORPHOGENETIQUES

- Le champ de cohérence.

- Le modèle morphogénétique virtuel de référence.

- La co-centration des concourances.


Navigation

Articles de la rubrique