Da vinci code

Dan Brown Jean Claude Lattès
jeudi 10 février 2005
par  Roger Nifle
popularité : 1%

Pour la distraction, la contre enquête.

Un roman plein de suspense et de mystères qui sait jouer sur le registre des penchants d’une époque. La déesse mère, Marie Madeleine devenue épouse du Christ, secret caché, combattu par l’Opus Dei...

Une des pièces maîtresse du mystère, secret caché, révélé, est la Cène, tableau de Léonard de Vinci où il aurait représenté Marie Madeleine aux côtés du Christ.

Alors “pour le fun” et alimenter le mystère, ce tableau de la Cène illustrant le graduel du grand maître Villiers de l’Isle Adam premier grand maître de l’ordre de Malte, (1521-34, Parisiani Scriptorium 1533). Il est exposé dans la cathédrale Saint Jean Baptiste qui plus est sur une île qui compte près de 30 temples préhistoriques consacrés à la déesse mère (sans compter les visites d’Ulysse et de Saint Paul).

Comptez combien il y a de personnages ?

Pour épaissir le mystère (les mystères bien épais sont les plus confortables). Au même endroit, l’antiphonaire du grand maître de Paule (de 1587 refait en 1623 - 36 en Italie du Nord) expose la même scène mais le nombre de personnages a changé. Bizzare, bizzare.

Audrey Tautou (le fabuleux destin d’Amélie Poulain) serait l’héroïne du film bientôt tourné sur les lieux même de l’aventure mystérieuse qui se noue au Louvre.