Les opérateurs symboliquement structurants

un schéma simplifié pour l’action
mercredi 21 juillet 2004
par  Roger Nifle
popularité : 2%

L’action touche aux conSensus sources de réalisations. Pour toucher au Sens en conSensus des artifices méthodologiques sont possibles et notament des opérations, évènements, équipements, réalisations symboliquement structurants parce que travaillant au niveau du Sens de la communaté concernée.

Pourquoi laisser aux intentions malignes le soin d’utiliser de telles méthodes ?

P>Le monde qui nous entoure est fait d’objets dont on se sert à un titre ou un autre, de mises en situation : jeux, musique, moments organisés, d’habitudes que nous reproduisons ou dont nous changeons, de rituels qui structurent notre vie quotidienne, sociale, professionnelle, de lieux organisés, aménagés, dédiés que nous fréquentons, de cérémonies, d’institutions, d’idées et de représentations que nous créons, constituons et reproduisons. Il est fait aussi d’individus que nous fréquentons selon les circonstances, de comportements, d’usages, de discours, de scènes, de procédés. Or tout cela sert soit à conforter un consensus et réactualiser notre réalité soit à en changer pour actualiser une autre réalité.

Par exemple nos distractions nous font changer d’univers, notre environnement familier nous conforte et réconforte dans une identité existentielle. Tel outil nous permet de transformer les choses, telle cérémonie sacramentelle nous inscrit dans un champ symbolique nouveau, telle pratique nous fait évoluer ou transforme notre réalité. Telle lecture nous change les idées ou telle épreuve nous amène à une autre compétence.

De cela nous retiendrons que nous utilisons "des opérateurs symboliquement structurants" :

- Opérateurs de confortation qui nous aident à stabiliser un consensus et une position dans une problématique humaine,

- Opérateurs de changement qui activent un certain consensus sur une position de Sens.

Ces opérateurs de confortation ou de changement peuvent favoriser les Sens qui ne sont pas les meilleurs et nous sommes d’ailleurs sans cesse entraînés dans telle ou telle Cohérence (problématique) dans tel ou tel Sens si nous n’y prenons pas garde ou plutôt si aucune maîtrise n’intervient dans le choix des opérateurs, la notre ou celle de quelqu’un d’autre. Si nous nous plaçons dans l’optique de l’action de l’humanisme méthodologique alors nous pouvons utiliser ce phénomène en construisant des opérateurs de changement pour servir le Sens de l’accomplissement ou du bien commun dans le traitement des affaires humaines personnelles, culturelles, universelles. Nous pouvons aussi nous servir d’opérateurs de confortation pour consolider et développer un consensus satisfaisant, ou encore fragile à la suite d’un changement.

En fait ces opérateurs seront dit symboliquement structurants parce qu’ils activent un Sens dans une Cohérence et actualisent des situations, des réalités, des solutions, des réalisations de même Sens. Ce sont des opérateurs de résolution de problèmes et d’accomplissement, d’engagement dans le Sens du bien commun.

Ainsi on peut considérer une méthode pour l’action consistant à construire un opérateur symboliquement structurant de façon à ce qu’il active le consensus souhaité et qu’il entraîne ainsi les réalisations attendues, les dynamiques et les implications voulues.

Comment faire cela. La méthode est simple :

- repérer la Cohérence et le Sens souhaité (centration, analyse de cohérence ou analyse figurative, orientation),

- construire l’opérateur symboliquement structurant : un objet, un événement, un lieu, une scène, un discours, un projet, une méthode, une cérémonie, une organisation, une vision, un aménagement, une oeuvre... La méthode de créativité générative permettra de l’adapter à une situation donnée pour qu’il y soit recevable,

- favoriser l’implication des personnes autour de cet opérateur pour favoriser activations et consensus et actualisation de confortations. On mettra en oeuvre pour cela un processus d’appropriation, homologue à l’opérateur.

Dans sa simplicité cette méthode touche à l’ensemble des actions humaines modestes ou étendues, simples ou complexes. Elle peut d’ailleurs servir à interpréter des méthodes déjà pratiquées et à comprendre ce à quoi nous passons notre existence personnelle et communautaire.

Elle servira aussi de guide pour l’action à tout moment. Elle exige cependant un bon niveau de maîtrise de l’ingénierie humaine, du moins pour concevoir les opérateurs et le processus d’appropriation.

A lire

Analyse des situations

Les études de cohérences